Retrouvez nos sorties pour le Disquaire Day !

A l’occasion de l’événement international du Disquaire Day qui se tiendra le 12 juin et le 17 juillet, le monde de la musique met à l’honneur les disquaires indépendants et propose des albums vinyles inédits pour l’occasion. 

L’Autre Distribution participe à l’opération et vous présente ces 12 sorties de tout genres et horizons !

Sortie du 12 juin

LA FEMME – RUNWAY / ME SUIVE (Disque Pointu / Born Bad) – 1000 ex

Créé en 2010, La Femme est un groupe unique. Entre musique psychédélique, surf rock, electronica, krautrock et même disco, ils ont réussi à créer un son reconnaissable entre tous et sont devenus l’un des groupes français les plus influents du début du 21è siècle. En exclusivité pour le Disquaire Day, ils offrent à leurs fans deux morceaux de 20 minutes inédits en vinyle, « Runway » (bande son du défilé Céline de 2018) et « Me Suive » (défilé Yves Saint Laurent 2015).


ROMAIN HUMEAU – TRYIN’ TO BE A GIRL (Seed Bombs Music) – 500 ex

Après la sortie le 18 sept 2020 de son 5e album « Echos », Romain Humeau, leader du groupe Eiffel et électron pop de talent, aussi à l’aise dans la chanson à texte en français que dans un rock british frontal, revient accompagné par une team de choix issue de son nouveau label Seed Bombs Music. Il continue à décliner la tracklist de ce nouvel album sous forme de 45 T… visuel qui fait référence au clip « Tryin’ to be a girl » réalisé par Nicolas Flory, Ilan Urroz et l’équipe de Foliascope. Titre inédit aussi bien sûr, la face B de « Film » est sortie fin décembre 2020 en téléchargement.


BARON CRÂNE – COMMOTIONS ( Mrs Red Sound) – 300 ex

Le nouvel album du trio parisien BARON CRÂNE est un savoureux mélange de rock progressif à tendance psychédélique, de jazz fusion et de noise, porté par des riffs puissants, un groove frais et communicatif, ainsi que de belles expérimentations sonores. Le groupe instrumental offre régulièrement des featurings vocaux appétissants. L’album accueille Arthur Brossard sur le titre « Acid Rains » pour un effet desert rock des plus épatants, ainsi que le rappeur INCH sur « On Rase Les murs », lequel propulse le titre dans un univers urbain stupéfiant grâce à un son froid et mécanique, à la frontière du math rock. Les montées en puissance qui parcourent « Commotions » illustrent une exploration sonore au groove à toute épreuve.


POWERDOVE – MACHINATION (Murailles Music) – 300 ex

A l’écoute de ces huit chansons qui semblent tanguer doucement et tour à tour lutter ou jouer avec vents et roulis, on n’est pas tout à fait étonné d’apprendre que ‘Machination’  a été rêvé sur un bateau. Marins confirmés, rien ne les avait toutefois préparés à cette expérience extrême, partagés entre exaltation et terreur face au vent, entre émerveillement face aux beautés naturelles et désespoir de voir le plastique envahir les plages et la mer. Aucune routine sinon celle-ci : l’écriture au matin, quand Annie est encore imprégnée de rêves extraordinairement vifs et presque palpables, tiraillée entre réalité vécue et imaginaire. Au moment de débarquer à Lavrio (Grèce), à l’issue de ces soixante-dix jours irradiés de vent et de soleil, elle a les chansons ou leurs esquisses.


BADUME’S BAND & SELAMNESH ZEMENE – YAHO BELE / SAY YEAH (Innacor) – 500 ex

Quinze années de belles rencontres « les pieds en terre bretonne et la tête dans les étoiles abyssines ». Nourris de leurs cultures ancestrales, Badume’s Band et Selamnesh Zéméné présentent un nouvel album « roots & rock » du Kreiz Breizh à Rennes et de Gondar à Addis-Abeba… à l’essentiel ! Urban hypnotic dance tribe YAHO BELE / SAY YEAH let’s go DIS OUI !
Selamnesh Zéméné apporte ici une écriture poétique aux influences marquées par ses origines azmari de la région de Gondar où l’improvisation tient une place importante.
Trois des membres fondateurs du BADUME’S BAND signent les arrangements.


THE LOST MAESTROS – COLLECTION VOL. 1 (Deviation Records) – 500 ex

Le label malien Mieruba, travaille depuis des années à ce projet intitulé The Lost Maestros Collection, il s’agit d’un devoir de mémoire autant qu’un projet artistique qui réunit 8 artistes maliens qui tous ont connu leur heure de gloire, mais qui malheureusement ont parfois un peu sombré dans l’oubli.
L’étincelle qui a permis de lancer ce projet fut le décès du chanteur Mangala Camara, dont on retrouve à titre posthume le dernier EP dans cette collection. Trop souvent ces mots reviennent : « …il décédera dans la pauvreté, et l’indifférence ». C’est pour que plus personne n’ait à écrire cela, que le label Mieruba a œuvré pendant 8 ans à retrouver, et enregistrer ces 8 grands noms de la musique malienne.


Sortie du 17 juillet

ANNE PACEO – CIRCLES LIVES (Jusqu’à la nuit) – 500 ex

Pour célébrer les 5 ans de l’album studio « Circles », voici le premier vinyle de Anne sur son propre label  « Jusqu’à la nuit » en édition collector et limitée. C’est un live avec le quartet “circles” enregistré en public au festival « Jazz sous les pommiers ».


CABADZI – L’AVENIR EST UN CONNARD IL N’Y CONNAÎT RIEN À LA VIE (Le Cirque Absent) – 500 ex

Quelques mois après la sortie de leur album BÜRRHUS, le duo Cabadzi revient avec un EP de 6 titres inédits, seulement disponible en version vinyle dans un pressage unique limité pour le Disquaire Day. L’univers, toujours aussi singulier, se fait plus lumineux, un disque pour l’été, les parasols, les cocktails et le soleil au travers des persienne.


RADIO TUTTI & BARILLA SISTERS – XOGO (Lamastrock)

Électron libéré dans la galaxie de la sono mondiale actuelle, Radio Tutti & Barilla Sisters réveille une nouvelle fois la force avec un 2ème album détonant. Les musiques du Sud de l’Europe prennent un nouveau shoot d’arrangements classieux et d’électros-chocs pour ce bal transe-genres.
Avec « XOGO », c’est la Galice qui sert de matrice à un folklore imaginaire et festif qui puise dans les énergies terriennes du fond des âges. Les voix féminines restent les trames de ce patchwork navigant entre musiques populaires méditerranéennes ou orientales et des excroissances créolisées d’Outre-Atlantique, avec de nombreux additifs. Une véritable fête de village-monde !


FRUSTRATION – SO COLD STREAMS (INEDIT) (Born Bad Records) – > 1000 ex

Frustration nous propose 2 morceaux inédits issus des sessions d’enregistrement de l’album « So Cold Streams ».


VARIOUS ARTISTS – L’AUVERGNAT CHANTE BRASSENS A LA COOPERATIVE DE MAI (Flower Cost)

La Coopérative de Mai, scène de musiques actuelles de Clermont-Ferrand, s’invite humblement à la fête en publiant L’Auvergnat chante Brassens, un vinyle collector enregistré par Olivier Lude (Matthieu Chedid, Vanessa Paradis, Yodelice, Indochine…) dans les conditions du live avec la fine fleur des artistes d’ici, une relecture jeune, libre et audacieuse de quelques grandes chansons de Brassens, filmées par Biscuit Production.
Cet album s’inscrit dans les grands projets de la SMAC clermontoise pour rassembler et fédérer la scène émergente autour d’une création originale. Un événement unique, une affiche exceptionnelle. Sous l’égide du ministère de la Culture, soutenu par les grands médias nationaux, le vaste programme de célébrations et de festivités qui feront vivre Sète tout l’été, réunira des dizaines d’artistes de tous horizons, chanteurs, plasticiens, écrivains, cinéastes…
Avec : Mustang, Albin de la Simone, Rrobin, les Mamans du Congo, The Belfour, Sourdure, The Doug, Comme John…


DOMINIC SONIC – COLD TEARS (Crammed Discs)

Alternant chant en français et en anglais, les douze chansons de l’album sont Stoogiennes en diable, truffées de guitares cinglantes (avec parfois un petit côté Kinks dans les riffs de guitare), et n’hésitent pas à faire des détours par la chanson réaliste ou le psychédélisme. Elles ont été enregistrées en 12 nuits par Dominic Sonic et le guitariste Vincent Sizorn, avec la participation de A. Sloan (claviers), Tonio Marinesco (batteur de Kalashnikov), Pierre Corneau (de Marc Seberg), et Bénédicte Villain (de Passion Fodder). L’album est produit par Gilles Martin (à l’époque, producteur maison de Crammed, réalisateur de nombreux albums Tuxedomoon, Minimal Compact, Zazou Bikaye etc).


VARIOUS ARTISTS – ETHIOPIAN HIT PARADE VOL. 2 (Heavenly Sweetness/Amha Records)

Après avoir publié une cinquantaine de 45 tours et son premier LP 33 tours (Ethiopian Modern Instrumental Hits AELP 10 – réédité par Heavenly Sweetness), Amha Eshèté entreprit en 1972 de rassembler ses meilleures productions parues en 45 tours dans une série d’albums devenus mythiques (et introuvables en originaux). .
Les morceaux de cette première livraison honorent les pionniers du groove éthiopien moderne que sont Girma Bèyènè, Seyfu Yohannes, Tèshomè Meteku, Menelik Wèsnatchèw, Mulatu Astatqé et Muluqèn Mèllèssè, aussi bien que des chanteurs “tradi-modernes” qui illustrent la culture des Amhara (Essatu Tèssèmma) comme celle des Oromo, si riche et pourtant si longtemps minorée (Abbèbè Tèssèmma et Gèmètchu Itana).

Vous pouvez retrouver la liste des disquaires participants ici, et tout les vinyles exclusifs ici.

Retrouvez notre playlist sur Deezer et Spotify:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :